L’auteur de l’attentat contre Jean Paul II devrait sortir de prison lundi après avoir purgé une peine pour meurtre.
Et nombre de questions posées par son itinéraire sont restées sans réponse.


Ali Agça, Bruguière et le rideau de fumée
Publié dans Bakchich Info le 15 janvier 2010

Vingt neuf ans de prison, deux tentatives d’assassinats, dont une réussie, et plus d’une centaine de mensonges. C’est ainsi que se résume l’existence d’Ali Agça, 52 ans, auteur de l’attentat contre Jean Paul II en 1981 et qui devrait être libéré le 18 janvier prochain.

Après avoir passé 19 ans en détention en Italie, il vient de s’acquitter de sa dette envers la justice turque pour le meurtre en 1979 d’Abdi Ipekci, rédacteur en chef du quotidien turc Milliyet.

Ali Agça est un tueur, membre de l’organisation terroriste turque d’extrême droite des Loups gris. Mais avant tout, il est un habile manipulateur. Depuis son interpellation au lendemain de l’attentat de la place Saint Pierre, il n’a cessé de multiplier les versions, se faisant passer tout d’abord pour un fanatique solitaire avant de désigner tour à tour le FPLP, l’Iran, puis le KGB et les services bulgares, pour finir par un diatribe contre le Vatican, lors de son extradition en Turquie en l’an 2000, alors qu’il venait d’obtenir la grâce du président italien Ciampi. Aujourd’hui, il promet encore de nouvelles révélations qu’il aurait monnayé non moins de 2 millions de dollars avec un média américain. ...Lire la suite


roumiana ougartchinska
Rédigé par roumiana ougartchinska le 18/01/2010 à 08:19 Facebook Google + Twitter LinkedIn Pinterest